InterCDI

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mardi 5 avril 2016

Revue N°260

260_couv3 Éditorial

C’est la lutte, Véronique Delarue

4 Fonction

L’Avenir des professeur(e)s documentalistes serait-il dans leur rétroviseur ? Sandrine Leturcq

Les Contenus pédagogiques de l’information-documentation, bilan et perspectives des travaux de l’A.P.D.E.N. Bureau national de l’A.P.D.E.N.

Le Culte de l’objet et sa consommation, fondements de notre société selon Jean Baudrillard, Daniel Moatti

17 Les fiches InterCDI

Les Règles typographiques de traitement de texte, Sandrine Leturcq

18 Formation

Alice au pays des livres, Odile Bonneel

La Bibliothérapie, quelles actions possibles au CDI ? Aurélie Louvel

26 Ouverture culturelle

Paix et pacifisme, Gabriel Giacomotto et Claudine Chassaniol

32 Gros plan sur…

Quand Céline redevient Destouches, Entretien avec Paul et Gaëtan Brizzi et Christophe Malavoy, par Agnès Deyzieux

37 Thèmalire

Enfants et grands-parents, un lien si fort !, Yannick Denoix

41 Le cahier des livres

Collège - Lycées - Éditeurs

jeudi 31 mars 2016

L’avenir des professeur(e)s documentalistes serait-il dans leur rétroviseur ?

Par Sandrine Leturcq

Force est de constater le désenchantement de la profession ces derniers temps. Et à raison : alors que le coeur de notre métier a toujours été de développer des apprentissages info-documentaires par le biais de notre outil de travail qu’est le fonds d’un CDI, et alors que le Ministère de l’Éducation Nationale intègre enfin la plupart de ces derniers dans l’EMI, la volonté institutionnelle de ne pas nous donner notre place en tant qu’enseignants à part entière n’a jamais été aussi flagrante.

1989… Le CAPES documentation est créé, entérinant les pratiques pédagogiques de nombreux collègues enseignants, issus d’autres disciplines, ayant fait éclore dans tous les collèges et lycées ces nouveaux espaces de vie où les élèves apprennent seuls ou accompagnés à chercher l’information, à l’analyser et à la restituer, à s’ouvrir à des pratiques culturelles, voire à prendre goût à la lecture. Les nouveaux titulaires du CAPES commencent à instaurer des progressions en info-documentation, notamment au collège, en s’arrangeant localement avec leurs collègues ou leur chef d’établissement. Petit à petit, avec ténacité, optimisme et conviction, le professeur documentaliste fait son nid-CDI, vers lequel affluent les élèves. L’avenir est devant nous. 2015… Vingt-six ans plus tard. Rien n’a changé, ou plutôt si. Notre métier, lui, a énormément évolué avec l’arrivée du numérique et va poursuivre sa transformation. Mais nos conditions de travail ? À l’échelle locale, le peu que nous avions réussi à négocier pour former quelques classes, voire un ou deux niveaux, semble au cas par cas maintenu ou compromis, notamment dans le cadre de la réforme du collège. À l’échelle académique, notre formation continue, lors des journées départementales, n’est plus axée sur nos pratiques pédagogiques et culturelles, mais déterminée par nos IPR, enfin plutôt les IPR Établissements et Vie scolaire, autour de préoccupations de la vie scolaire précisément, notamment autour du décrochage scolaire, de l’absentéisme et d’une gestion de flux d’élèves, avec une destination : les 3C. À l’échelle nationale, certains de nos apprentissages info-documentaires sont enfin officialisés dans le cursus de l’élève, mais sans nous donner les moyens de les enseigner nous-mêmes. Aussi pourquoi notre statut d’enseignant semble-t-il toujours aussi peu assuré dans les faits et affirmé dans les textes, alors que le contenu-même des apprentissages que nous cherchons à transmettre depuis des décennies sera désormais intégré dans les cours de nos collègues de discipline ?

Lire la suite

jeudi 24 mars 2016

Lettre ouverte à Madame la Ministre de l'Education nationale

A.P.D.E.N. Association des professeurs documentalistes de l’Education Nationale.

ANDEP Association nationale des professeurs documentalistes de l'enseignement privé.

CEDIS Centre d'étude de la documentation et de l'information scolaires, responsable de la revue professionnelle InterCDI

Formateurs en Documentation des ESPÉ

Collectif Où est le prof-doc ?


A l’attention de

Najat VALLAUD-BELKACEM

Ministre de l’Education nationale

110 rue de Grenelle - 75357 Paris SP 07

Paris, le 22/03/2016


OBJET : LETTRE OUVERTE


Madame la Ministre,

Nous avons été très sensibles au fait que vous ayez rappelé, dans vos interventions publiques, la relation pédagogique qui lie les professeurs documentalistes aux élèves. Lors du discours de la « Grande mobilisation de l’École pour les valeurs de la République », le 22 janvier 2015, vous évoquiez le rôle qui leur est dévolu dans le développement des médias au sein des collèges et lycées. Plus récemment, lors de la journée d'étude du 9 février 2016, vous avez salué le travail effectué par les professeurs documentalistes dans les établissements scolaires. Nous vous remercions de cette attention. Vous avez à cette occasion rappelé le contenu du référentiel de compétences professionnelles publié en juillet 2013, en positionnant ces professionnels comme les « véritables maîtres d’oeuvre de l’acquisition par tous les élèves d’une culture de l’information et des médias ».

Nous apprécions que vous ayez clarifié ce qui ressort de la mission pédagogique des professeurs documentalistes, que nous souhaiterions aussi bien connue de tous les acteurs de l'éducation : « Grâce à eux, les élèves accèdent à une compréhension des médias, des réseaux et des phénomènes informationnels dans toutes leurs dimensions : économique, sociétale, technique, et éthique. Ils donnent aux élèves les connaissances nécessaires pour maîtriser l’information, et avoir, devant les écrans, une distance critique et une autonomie réelle. »

Lire la suite de la lettre

- page 1 de 12